Rêve de geek l’espace d’un instant… Regarder de la vidéo en haute définition sur un écran 16/9 tout en étant au volant d’un véhicule roulant – voir volant- le tout saupoudré d’une dose de science-fiction à la Minority Report ou mieux, à la Bladerunner (si vous n’avez jamais vu ce film, je vous encourage à le faire).

Futur Car

Vous pouvez vous mettre vos doux rêves de côté un instant car oui, vous avez enfin accès à la lecture de fichiers vidéos sur un magnifique écran (semi)Haute-Définition, mais non, la voiture autonome est encore une douce illusion; du moins pour les dix prochaines années au minimum pour le commun des mortels que nous sommes, pauvres petits consommateurs finaux. Vous avez raison, la technologie est déjà fiable et les voitures en cours de test ont su accumuler des millions de kilomètres tout en prouvant que l’humain était « l’erreur derrière l’erreur », mais il faudra malgré tout attendre encore un peu pour peaufiner les derniers réglages et surtout faire bouger les législations sur le sujet.

En attendant de pouvoir siroter un martini et apprécier le dernier blockbuster de la saison tout en étant à la place du conducteur, je vais aborder avec vous la question de lecture vidéo sur ce bel écran, à l’arrêt bien entendu pour des questions de sécurité. Un message d’avertissement s’affichera après une vitesse d’un ou deux km/h et coupera l’image de la vidéo si vous tentez une lecture tout en étant en mouvement. Si vous voulez quand même tester de rouler et de donner la possibilité à votre passager de visionner une vidéo en même temps, je vous laisse lire les articles coding partie 1 et coding partie 2 car il faudra en passer par là pour le faire. En relisant cet article, je viens de me rendre compte qu’en fait, peu importe le fichier vidéo que vous souhaitiez lire depuis un périphérique USB, vous devrez en passer par le coding, à l’arrêt ou en mouvement.

Enfin, concernant le périphérique pour stocker et lire les vidéos en question, soit vous optez pour un disque dur externe auto-alimenté. Je vous recommande personnellement le Western Digital « Elements » de 2 To si vous avez une très grosse vidéothèque. Ce disque est robuste, de petite taille, approuvé par mes soins, vous pouvez y aller les yeux fermés. Si vous êtes du genre plus modeste et voulez pouvoir lire quelques petites vidéos pour vos enfants par exemple, alors ce sera plutôt une clé USB. Et pas n’importe quelle clé car les formats « bâtonnets / stick », vu l’emplacement, vous risqueriez de casser la clé, ou pire, endommager le port USB de votre chère i3. Je vous recommande donc plutôt un clé comme celle-ci. Pas chère, simple, efficace et au moins il n’y aura pas de dommage !

Un Écran 3D-Ultra-HD-Holographique-Positronique ?

Alors non, l’écran de votre BMW i3 n’est pas l’écran le plus hightech du marché -mais il est le second meilleur ! En l’occurrence, Tesla à pris de l’avance mais a aussi fait le parti pris d’intégrer (certain dirons « salement ») un iPad géant au milieu de sa console. Résultat des courses: un magnifique écran tactile de très grande taille mais qui n’est pas à hauteur des yeux des occupants avant de la voiture, et un format qui grâce à sa largeur peut arriver à la dimension de notre écran, mais où la lecture de film au format 16/9 -ou pire, en cinémascope 21/9- paraîtrait du coup un peu étriquée avec d’immenses bandes noires en haut et en bas de l’image. IMG_0595

Quoi qu’il en soit, l’écran de navigation dit « Professionnel » de la BMW i3 permet ici de profiter d’une résolution tout à fait honnête et d’un excellent contraste, toute proportion gardée bien entendu car nous parlons ici d’une écran automobile, et non pas d’un téléviseur par exemple. En revanche, il n’est pas tactile.

Voici les caractéristiques techniques de l’écran:

  • Technologie d’écran: IPS (source Les Numériques)
  • Taille (diagonale): 10,2 pouces (26 cm) – Un iPad fait 9,2 pouces format 4/3)
  • Dimension 24 * 9 cm
  • Format: Proche du cinémascope (21/9) mais un peu plus étiré encore.
  • Luminosité: 220 cd/m² au maximum (source Les Numériques)
  • Taux de contraste: 925:1 (source Les Numériques)

L‘avantage de cet écran, c’est que les angles de visions sont extrêmement ouvert grâce à la dalle IPS et la lecture de vidéos ou d’informations quelconques, telles la navigation ou les différents menus, se fait toujours sans aucun problème même avec le soleil qui illumine votre habitacle.

« – Puis-je lire une cassette VHS dans mon i3 ?  -Non ! Va te mettre au coin. »

Vous savez désormais à peu près tout sur les spécificités techniques de l’écran. Je vais maintenant vous parler un peu de formats vidéo et vous faire part des tests que j’ai réalisé concernant la lecture de ces fichiers. Je ne vous cache pas que j’avais de grandes ambitions au départ et souhaitais faire une liste exhaustive de tous les formats vidéos possibles et imaginables que vous pourriez lire sur cet écran. Mais il faut savoir parfois rester réaliste, et qui dit voiture du futur, dit formats vidéo actuels, et non pas lecture de VCD (comme le système sait le faire soit dit en passant). Nous allons donc nous contenter de ce que vous seriez tentés de vouloir lire, à savoir: du Xvid, du x264 (sous mpeg-4 ou intégré dans des conteneurs de type MKV par le plus grand des hasard…), voir un peu comment se comporte l’affichage à l’écran en fonction de la définition et enfin voir la capacité à lire du bitrate élevé (on est pas sur du Blu-ray non plus donc pas de 40 Mbps testé). J’en entends déjà certain hurler au scandal, alors pour les choqués: oui, le Xvid est un codec, pas un format et le mpeg4 une norme, etc… etc… Si vous souhaitez vous informer sur les différents standards, formats, codecs, conteneurs, je vous invite à naviguer sur les flots de Wikipédia.

Lecture de Xvid

Aucun problème de lecture noté sur des fichiers de type Xvid. La définition est généralement assez faible et le bitrate du coup peu élevé. Etant un habitué du Blu-ray et autre fichiers haute-définition, c’est un peu comme au bon vieux temps lorsqu’on regardais une bonne VHS ou un mauvais DVD. Vu la taille de l’écran, ce n’est pas vraiment problématique mais à l’heure de la HD (voir ultra HD), on note rapidement que la qualité du fichier n’est pas à la hauteur de l’écran.

Lecture de MKV

Alors là, ce fût ma grande surprise. Et quelle surprise ! Je prends le premier MKV venu sur la toile (source sample-videos.com), met le fichier sur clé USB, et cherche celui-ci dans les contenu multimédia du périphérique externe. Et là, l’air de rien, le système se met à jouer la vidéo comme si j’étais sur une box multimédia de type WD-TV ou Dune pour les connaisseurs. Passionné de home-cinema comme mentionné un peu plus tôt, la première question qui me vînt à l’esprit fût la suivante: Qu’est-ce qu’il ont bien pu caser comme matériel (processeur, chipset graphique, mémoire) dans leur système pour qu’il soit capable de décrypter ce type de conteneur ?  Et bien c’est difficile à dire car sur le site de BMW j’ai pu trouver des informations sur le type de processeur 1.3 Ghz mais ce sont des informations génériques pour les systèmes professionnal de BMW. Et quand on voit les caractéristiques du système multimédia sur le site de BMW concernant la BMW i3, on s’aperçoit qu’il n’est pas du tout à jour: « … lecteur DVD… 8.6 pouces de diagonale … ». Rien à voir avec notre système. C’est donc avec la plus grande curiosité que je me suis rendu sur la page BMW « I » Germany, et que j’ai envoyé un courier en anglais à leur support pour tenter d’obtenir toutes les informations manquantes : type de processeur, mémoire vidéo, … Je n’ai reçu que la confirmation que ma requête était en cours de traitement mais j’espère qu’ils me répondront un jour et je ne manquerai pas de vous tenir informé, chers lecteurs, du résultat de mes recherches.

Lecture de mp4 (h264)

Du coup, avec la surprise du MKV, la lecture de mpeg-4 (x264) n’est pas vraiment un choc mais c’est toujours intéressant de savoir que le système puisse les lire sans autre forme de procès. Les différents bitrates et formats ne posent aucun soucis particulier. Le job est fait, et très bien fait même. Le test est fait sur le trailer de I Am Legend, mis à disposition libre sur le site de h264info.com.

Bitrates

Je ne vais pas trop m’acharner sur cette partie car les différents résultats de lecture de fichiers et leurs bitrates respectifs se situent ici Tableau Lecture Fichier Video, dans ce tableau excel. Vous verrez que c’est succin mais je n’hésiterai pas à le compléter lorsque j’aurai eu l’opportunité de pousser le système dans ses retranchements. Mais pour faire court, du plus petit bitrate (500 kbps) au plus gros (10 Mbps), aucun problème de fluidité détecté lors de la lecture des fichiers.

Formats

Pour vous représenter un peu les différents formats à l’écran, voici en image quelques exemples représentatifs. La luminosité et le contraste des images a été retravaillé afin de mettre en exergue les bandes noires de chaque côté de l’image. Il est aisé de voir que le format cinémascope rempli presque la totalité de l’écran. Il reste environ 1 cm de noir qui enveloppe l’image à droite et à gauche.

En rentrant dans les extrêmes, on peut voir que la plus petite définition, avec le plus petit aspect (4/3) rempli à peine la moitié de la surface totale de l’écran, avec non seulement d’énormes bandes noires de chaque côté mais également en haut et en bas de l’image. Le format 16/9 avec définition en 720p rempli quant à lui toute la hauteur de l’écran, pas de bande noires en haut et en bas donc, mais il reste environ 4 cm de vide sur la droite et la gauche de l’écran; tout à fait respectable en terme de rendu et de taille d’image pour votre passager(e) préféré(e) !

Brice

Entrez votre adresse mail pour suivre ce blog et être notifié par email des nouvelles publications.