Aujourd’hui, c’est un dossier un peu plus technique qu’à l’accoutumé que j’avais envie de développer pour vous. Je vais tâcher de vous expliquer en détail comment celui que la communauté i3 appelle le « REX » fonctionne.

Commençons par éclaircir un point très important pour les non-initiés qui pourraient se poser la question. Le REX est en fait un recoupement de deux mots anglais qui composent le terme « Range  EXtender ». Le terme français officiel est le suivant: Prolongateur d’Autonomie. C’est vrai, on aurait pu l’appeler le « PRA » ou le « PAU », mais avouez tout de même que le « REX », ça en jette tellement plus. D’où le T-REX de la couverture ! Drôle non ?! Non… ? Bon d’accord…

Alors qu’est-ce que le REX ? Et bien le plus simplement du monde, le REX est simplement un petit moteur thermique qui fait office de générateur. Générateur car celui-ci, une fois enclenché, va venir fournir à la batterie de quoi se maintenir au niveau de charge désiré (c’est pour faire simple car nous allons voir que ce n’est pas tout le temps vrai en fonction de vos conditions de conduite).

Voici un cas cas concret (simple):

  • Vous n’avez plus que 5% de batterie restante et ne pouvez rejoindre votre destination
  • Le Prolongateur d’Autonomie (REX) se met en marche automatiquement
  • Ce dernier vous maintient la charge de votre batterie à 5% jusqu’à ce que vous n’ayez plus d’essence dans votre réservoir et en espérant que vous ayez pu atteindre votre destination ou que vous avez pu remettre de l’essence.

Voilà, décrit de façon très simple et théorique, le REX, c’est ça. Un prolongateur d’autonomie au cas où vous ne pourriez pas atteindre votre destination avec l’autonomie électrique de votre batterie et que vous n’ayez pas la possibilité d’atteindre un chargeur avant d’être à court de jus.

1. Technique

Ce moteur thermique est un moteur 2 cylindres de 650 CC de scooter BMW et adapté pour être positionné à droite du moteur électrique de votre BMW i3, sous le coffre. Il développe 34 chevaux et est alimenté par un réservoir essence de 9 litres pour l’Europe – un peu moins pour des raisons légales aux US – et démarre automatiquement dès que la batterie passe sous la barre des 6% d’autonomie restante.

REX_BEV_BMW_i3_mabmwi3

Official Power Graphic
Rapport couple – énergie produite – Tours par Minute

Ce REX est une option, facturée 4500 euros par BMW, ce qui fait que les possesseurs de la version BEV (tout électrique) économise donc de l’argent mais aussi 120 Kilos sur la balance (poids du moteur thermique), et se voit gratifier également d’avoir la possibilité de faire installer en option une pompe à chaleur. Cette dernière leur permet de rallonger encore un peu plus leur autonomie car l’énergie dépensée par le climatiseur/chauffage sera nettement inférieure à la version qui en ait dépourvue.

Etant donné que nous ne sommes pas censé ouvrir la planche du coffre arrière pour y dévoiler le(s) moteur(s), voici quelques quelques schémas, extraits de la documentation technique officielle BMW, pour vous montrer à quoi ressemble le REX, son positionnement, ainsi que la partie réservoir à essence et la connexion de ce dernier vers le moteur:

fuel_tank_bmw_i3_mabmwi3_french
Numéro 12: La connexion au moteur thermique (REX)

fuel_tank_detailed_bmw_i3_mabmwi3_french

moteur_vue_entiere_bmwi3_mabmwi3_french
Le REX (Prolongateur d’Autonomie), sous le coffre arrière, à droite du moteur électrique

Les trois précédents schémas vous donneront une idée précise sur le « comment » lorsque vous remplissez votre réservoir (Veuillez m’excuser pour l’approximation de la traduction des termes mécaniques sur les schémas).

Pour terminer cette partie technique, veuillez noter plusieurs petites choses utiles:

  • Le carburant préconisé pour faire fonctionner le moteur est du Sans Plomb 98 mais vous pourriez à terme ne plus en trouver car les normes européennes évolue en matière de pollution (lentement… mais ça va dans le bon sens). Alors, le SP95 et le 95E (Ethanol) font parfaitement l’affaire, même si en terme de rendement, le 98 est toujours supérieur à ses homologues fossiles. J’ai moi même dû passer du SP98 au SP95 entre temps car un jour, sur autoroute, ils étaient à cours de 98. En plus, ça m’arrange car c’est ce que je met dans ma tondeuse à gazon et que le bidon peut remplir les deux objets au besoin.
  • Le REX, si vous ne l’utilisez pas pendant une période prolongée, effectuera un cycle de maintenance automatique. REX_maintenance_bmw_i3_mabmwi3Cela signifie que durant un trajet, il se mettra en route pour environ 20 minutes afin de faire circuler huiles, essence, et veiller à la durabilité du moteur. A noter que ce cycle ne sera rendu possible que si la batterie possède moins de 75% d’énergie restante et si vous avez suffisamment de carburant dans le réservoir.

 

  • Comme expliqué plus haut, le REX se déclenche automatiquement lorsque votre batterie passe sous le seuil des 6% restant d’autonomie. Hors, nous sommes en Europe, et nous avons également la possibilité de le déclencher à tout moment lorsque notre batterie atteint 75% d’autonomie restante. Il vous suffit d’aller dans le menu du système multimédia et activer la fonction « Maintenir l’état de la Charge ».REX_maintient_de_l_etat_de_la_charge_bmw_i3_mabmwi3 Aux Etats-Unis et Canada, les propriétaires de BMW i3 doivent passer par la case coding. Je vous suggère fortement de mettre cette fonction en favori sur la touche 1 ou la touche 8 par exemple de la console centrale car cela vous permettra aisément de démarrer mais aussi d’arrêter votre REX en une seconde et d’une seule pression. La navigation dans les différents menus vous fera perdre le contacte visuel avec la route et n’est pas donc pas recommandé.
  • Pour ouvrir la trappe à carburant, située à l’avant droit du véhicule, vous devrez appuyez sur le bouton adéquate qui se situe à l’intérieur de la voiture, en bas à gauche du volant (symbole de pompe à essence), près de la portière. fichier_000-1

Vous aurez alors un message sur l’écran de contrôle vous demandant de patienter quelques secondes, et une fois la pression abaissée dans le réservoir, Fichier_000le message changera pour vous dire que vous pouvez vous ravitailler. Si par malheur la manipulation ne fonctionnait pas,
et la trappe restait bloquée, vous avez la possibilité de l’ouvrir manuellement en suivant les instructions suivantes (voir schéma ci-contre)

2. Utilisation du REX dans la vrai vie

Avec ma petite expérience du REX dans différentes situations (article à venir prochainement sur un trajet de 160 km de routes nationale en utilisant le REX pour 75% du trajet), je peux vous dire que ça n’a rien de très compliqué et que celui-ci se révèle évidemment extrêmement utile sur les trajets longues distances. Selon le type de trajet à effectuer, que vous ayez l’option charge rapide ou non, que vous ayez le temps de vous arrêter pour recharger et que vous trouviez un point de charge, vous allez voir que certains trajets demandent un tout petit peu d’attention de votre part pour ne pas vous retrouver à sec de carburant ET sans énergie restante dans la batterie en même temps. Cela dit, cumuler les deux problèmes restera, je l’espère, un cas exceptionnel. Je vous recommande tout de même d’avoir votre réservoir rempli en permanence car vous pourriez être amené un jour à vous en servir en urgence (sans parler de la maintenance automatique si vous ne vous en servez que très rarement).

Je parlais donc d’un peu d’attention de votre part car le REX à ses limites que la raison n’ignore pas… Le fait que le moteur ne développe que 34 chevaux n’est pas suffisant pour que celui-ci puisse maintenir constamment le niveau de charge de la batterie. A savoir par exemple que si vous rouler à plus de 115 km/h (sur plat et sans vent), petit à petit, votre niveau d’énergie restant dans la batterie chutera, doucement, mais sûrement. Même chose si vous êtes en train de grimper en montagne. Ci-dessous, un graphique (en Miles per Hour (MPH) et en Anglais) vous démontrant cet effet. Sur le graphique de gauche, sur la partie verticale, le % restant (SOC – State of Charge – Niveau de charge) de batterie. Sur le graphique de droite, le régime (tour par minute) du moteur (REX) en fonction de l’énergie restante dans la batterie.

REx power

En décryptage facile, disons que si vous sollicitez votre batterie trop durement, le REX ne pourra pas maintenir le niveau de charge. Egalement, la puissance dégagée par le REX est dépendante du niveau de charge restante. Il va par exemple tourner au ralenti si le niveau de charge se situe entre 4% et 6%, puis augmenter son régime si l’on passe à 3% restant, puis en régime maximal à moins de 3% restant. Ces valeurs sont basées sur une situation aux US/Canada mais si vous aviez enclenché votre REX Européen à  50% d’énergie restante dans votre batterie, celui-ci va démarrer normalement puis une fois un certain nombre de pourcentage perdus vous pourrez voir que vous aurez atteint 45% car vous avez solliciter trop fort votre moteur électrique mais qu’une fois ce dernier moins sollicité, le REX va redoubler d’effort pour non seulement maintenir le niveau de charge mais également pour remonter le niveau jusqu’à 50% (là où vous l’aviez enclenché), si possible.

Pour en finir sur la partie point faible du REX et repartir sur une note bien plus positive, hors haute-vitesse ou dénivelé important, le REX rempli parfaitement son office et en toute transparence. Seuls une petite vibration et un léger bourdonnement se feront sentir et j’en profite au passage pour ajouter que le REX fonctionne comme un Start & Stop lorsque vous êtes en ville; il se coupera également en dessous de 20 km/h puis redémarrera ensuite.

Note Importante: Si votre niveau de batterie passe la barre des 2% d’énergie restante (et que vous avez un REX en marche évidemment), la voiture (le moteur électrique) passera en mode dégradé et vous aurez un message d’avertissement à ce propos sur votre ODB (Ordinateur De Bord). Le mode dégradé vous limitera à environ 80 km/h car la puissance délivrée sera réduite afin de laisse au REX la possibilité de remonter le niveau de charge autour de 5% – 6%, puis vous retrouverez à nouveau toute votre puissance disponible.

Concernant la partie consommation d’essence, un REX vous donnera, approximativement, l’autonomie supplémentaire que votre batterie 22 kWh est capable de délivrer avec une charge. On parle de 6.5 litres au 100 kilomètres mais tout dépend de la puissance demandée pour maintenir le niveau de charge comme vous pouvez le voir sur le schéma ci-dessous (en miles par gallon mais ça vous donnera une idée des différences de consommation par rapport à la puissance dégagée par le REX):

REx gas consumption

Par rapport à mon expérience personnelle, le REX est capable de me tenir pendant 90 à 100 km environ sur autoroute à 120 km/h et il est capable de me tenir plus de 150 km sur nationale à 70 km/h de moyenne environ. C’est de toute façon très variable en fonction de vos conditions de circulation et votre mode de conduite mais disons que hors autoroute, vous pouvez compter sur un bon 130 voir 150 km supplémentaires quoi qu’il arrive, que vous ayez la version 22 ou 33 kWh (60 ou 90 Ah); le réservoir faisant toujours 9 litres et la voiture faisant plus ou moins (un peu plus certes sur la 94Ah) le même poids, le gain reste le même, à peu de chose près.

Pour la forme, quelques photos tirées de l’article Autoroute partie 1 et partie 2 pour vous montrer la trappe à essence en pleine activité:

La fin de cet article sur le Prolongateur d’Autonomie touche à sa fin et j’espère avoir répondu à quelques unes de vos interrogations. Pour les futurs acheteurs, n’oubliez pas que la décision de prendre l’option REX est clairement plus difficile qu’elle ne l’était avec la version 60Ah. En effet, la 94Ah disposant d’une autonomie variant entre 200 et 250 km réels (hors autoroute), la fréquence d’utilisation du REX et l’infrastructure de charge rapide autour de chez vous devra grandement influencer votre réflexion. Voici les facteurs qui peuvent faire pencher la balance en défaveur du REX:

  • Son prix (4500 euros)
  • La maintenance plus coûteuse à terme
  • Le poids qui impacte sur l’autonomie: 120 kg de plus (environ 20 km de moins par rapport à la version BEV)
  • Les performances amoindries (0.7 seconde de plus sur un 0 à 100 km/h)

Le REX a donc un réel impacte, non négligeable, sur votre bolide et je dirai que si vous n’avez pas d’autre choix, prenez l’option. Mais si vous pouvez vous en passer sans effort voir en faisant de petits compromis, alors passez votre chemin et si vous le pouvez, offrez-vous d’autres jolies options à la place.

Comme toujours, un grand merci à vous de m’avoir lu, et n’oubliez pas de souscrire à la mailing list ci-dessous pour recevoir automatiquement les notifications sur les nouveaux articles qui paraissent chaque semaine.

A très vite !

Brice

Entrez votre adresse mail pour suivre ce blog et être notifié par email des nouvelles publications.