Pourquoi ce titre ? Suis-je devenu fou ? Aurai-je soudainement changé d’avis sur cette BMW i3 et mis à la poubelle toutes les choses que j’ai pu écrire jusqu’à présent à son sujet ? Et bien non. Je ne regrette mon achat pour rien au monde. Mais il ne serait pas honnête de ne pas dédier un article entier sur les petits défauts qui composent aussi cette automobile car, comme rien n’est jamais parfait, il n’y a aucune raison pour qu’elle puisse y échapper. Forcément, vous l’aurez bien compris, je suis un enthousiaste (récent) propriétaire et souhaite faire partager cet enthousiasme envers le plus de personnes possibles et tout spécialement envers celles qui sont en train de monter un projet d’achat. Mais comme l’enthousiasme peu parfois tordre la réalité dans un sens ou dans l’autre, la vision des lecteurs de ce blog risque de se retrouver biaisée et de faire oublier qu’un objet aussi complexe qu’une voiture électrique – et tout spécialement une BMW i3 – ne peut forcément pas satisfaire tout le monde sur tous les points. Etant un nouveau modèle pour le constructeur germanique, elle possède forcément un certain nombres d’éléments qui auraient pu faire preuve d’une attention plus particulière ou qui simplement ne semblaient peut-être pas gênant lors de la phase de conception, puis des essais, mais qui se sont finalement révélés être désagréable pour un certain nombre d’utilisateurs finaux.

Je souhaitais donc rectifier ce tir et classerai cet article dans la rubrique « avant achat » du blog afin qu’il soit trouvable facilement pour vous et les futurs visiteurs. En un coup d’œil, les défauts pourront ainsi ressortir et j’espère que personne ne se retrouvera surpris « après achat » et me maudira moi et ce blog pour avoir manqué de mentionner ces éléments. Inutile de vous dire qu’il ne faut pas compter sur un concessionnaire automobile pour vous citer tous les défauts du véhicule que vous allez acheter. Les technique de vente sont toujours faite pour, au mieux, contrebalancer de tout petits défauts pour rebondir sur une argumentation positive afin que vous puissiez vous sentir en confiance avec la personne que vous avez en face; c’est la base pour nos chers technico-commerciaux.

Assez tergiversé, et place au sujet. Voici une liste complètement non exhaustive des points noirs de cette voiture. Certain sont évidents et bien réels et d’autre un peu plus subjectifs et mineurs mais je pense que dans l’ensemble je devrai réussir à rester le plus objectif possible. Surtout, j’étaierai mes propos afin de les restituer dans leurs contextes pour ne pas faire du simple bashing bête et méchant comme on en trouve si souvent sur la toile. Ces explications envers certain problèmes ne sont en rien des tentatives désespérées pour leur trouver une excuse mais il y a parfois une raison à la façon dont tel ou tel objet a été conçu et il serait dommage d’en oublier ces raisons au seul profit de faire grincer des dents.

Vous venez d’essayer une BMW i3 et planez sur un petit nuage venant du futur mais ne pouvez pas vous l’offrir et cherchez toutes les excuses du monde pour ne pas faire de folies: voici une liste pour vous:

  1. Tenue de route à « haute vitesse »
    • La conception de la voiture, c’est à dire son format assez haut ainsi que son étroitesse au niveau pneumatiques, fait qu’à partir de 100 km/h, on se doit de fournir un effort supplémentaire par rapport aux autres véhicules de même taille pour tenir le cap. Vent, passages de véhicules à côté (poids lourds), vous ferons vous déplacer assez rapidement de gauche à droite si vous ne tenez pas votre volant. Attention aussi aux coups de volants volontaires pour doubler typiquement. Mieux vaut vous la jouer tranquille et zen.
  2. Puissance de la climatisation
    • Comparé aux autres véhicules thermiques (je ne saurai dire par rapports aux autres véhicule électrique), la puissance de la climatisation reste faible. Il faut vraiment monter dans les niveaux de puissances du ventilateur pour avoir un bon coup de tornade fraîche. Les gens qui résistent à la chaleur ne seront pas concerné par cette remarque car elle fait son travail, mais les larges vitres et grandes surfaces du tableau de bord ont tendance l’été à rayonner vers votre visage et la climatisation peine à vraiment diminuer cette effet.
  3. Autonomie de la première génération (22 kWh – 60 Ah) limitée
    • Cette remarque ne s’adresse qu’aux personnes désirant acheter une i3 d’occasion car rien aujourd’hui ne vous arrêtera pour acheter une 2017 (33 kWh – 94 Ah). L’autonomie disponible à ce moment là est limité à une moyenne de 120 km environ (REX ou pas, hiver ou été, c’est une moyenne annuelle tout modèle 60 Ah confondu) et forcément vous devrez réfléchir un peu avant de vous lancer selon ce que vous désirez faire avec ce véhicule. Personnellement, je n’aurai pas pu me lancer sans le REX sur cette version même si je réalise 95% 77 % – je viens de le découvrir – de mes trajets en électrique et qu’il n’y a pas un jour où je regrette l’achat. Heureusement, ces premières périodes douloureuses sont passées et je suis toujours ravis d’annoncer aux curieux que les nouvelles i3 peuvent parcourir entre 200 et 250 km en urbain et extra-urbain.
  4. Finition des joints et raccords de certains éléments
    • C’est vrai, la BMW i3 n’est pas une voiture comme les autres. Matériaux haut de gamme côtoient des finitions parfois qui laissent à désirer à certain endroit. Une grand partie se justifient par la recherche de perte de poids maximale à cause justement du problème cité ci-dessus: une autonomie un peu limite sur la première génération. Les plastiques sont légers, grinces parfois un peu ici et là – pas tout le temps et pas pour tout le monde heureusement – mais il est certain que lorsque l’on est habitué au « luxe » des premiums allemandes, c’est un autre monde. Evidemment, c’est devenu pour moi un vrai argument en faveur de responsabilité écologique mais c’est un point qui reviendra sur une liste de bons points…
  5. Option Harman Kardon
    • Vous le savez déjà si vous avez lu l’article dédié au son Harman Kardon. Pas d’equalizer, pas de subwoofer, une honte pour une option à 800 euros. Mais un mal nécessaire pour les mélomanes qui ne peuvent se contenter du système de base. Pour information: je ne regrette pas d’avoir pris l’option mais je regrette de ne pas en avoir plus pour mon argent. S’il avait fallu payer 200 ou 300 euros de plus pour un système Bang & Olufsen au top, je l’aurai fait.
  6. Option toit ouvrant
    • Très certainement dû à la conception et l’armature de la voiture, le toit ouvrant est séparé en deux avec un gros pilier au milieu. L’ouverture n’est pas assez grand pour réellement aérer et rafraîchir l’habitacle comme il se doit; tout du moins comparé aux toits ouvrants plus traditionnels. Une petite déception qui fera sûrement débat dans les commentaires… Mais j’assume !
  7. Régulateur adaptatif
    • A l’heure où les informations abondent sur l’auto-pilote de Tesla (qui n’est qu’une aide – certes très avancée – à la conduite et non une voiture autonome), le régulateur adaptatif BMW fait des siennes et nombre d’utilisateurs se plaignent de sa perfectibilité. Si le soleil est rasant ou s’il pleut un peu trop fort, la caméra frontale placée au niveau du rétroviseur central n’arrive plus à être assez efficace pour jouer son rôle et les frayeurs sont parfois de mise. Copie à revoir.
  8. Le frunk !
    • Vous souhaitez utiliser un espace de rangement supplémentaire car le coffre est un peu limite parfois ? Chouette ! Il y a un coffre également à l’avant ! Malheureusement pour vous, ce coffre n est pas waterproof et vous ne pourrez pas y mettre des objets fragiles aux variations de l’humidité ou simplement sensibles à la poussière. Pour cela, vous devrez soit utiliser un système de sacs hermétiques, pas toujours pratique, ou lire mon article sur le sujet…
  9. Ceintures non réglables en hauteur
    • Cela peut paraître être un détail mais pour certaines personnes cela peut être très gênant. Même ma peugeot 207 (que le diable l’emporte) possède ce petit réglage… Un peu cheap pour une voiture à 40 000 euros…
  10. Système de réglage en hauteur des sièges avants
    • Alors là, je ne comprends pas. Pourquoi mettre un système aussi peu pratique. Tirez une poignée sur le côté puis faire un grand geste nonchalant – et pas évident à effectuer pour tout le monde – vers l’avant avec tout son corps pour remonter le siège. On a difficilement vu moins pratique. Mon ancienne Audi avait un simple système de manivelle à actionner de haut en bas – comme une sorte de pompe; pas sexy non plus mais nettement plus efficace et logique.
  11. Avertisseur sonore
    • Je sais… Celle-ci est complètement subjective mais je trouve le son du klaxon un peu ridicule. Et surtout je trouve dommage qu’il n’y ait pas un avertisseur plus doux (autre que l’option « bruit de turbine » à faible allure proposée) pour les moments où l’on voudrait avertir piétons et cyclistes sans être agressif pour autant.
  12. Peinture non métallisée très fragile
    • On m’avait averti, je l’avais voulue: la peinture Fluid Black est réellement fragile, en plus de rester sale très facilement comme toute peinture noire. Le fait qu’elle ne soit pas métallisée et donc avec une couche de vernis de protection très fine – voir inexistante – n’arrange pas les choses. (Mais qu’est ce qu’elle est classe avec ses vitres teintées :P)
  13. Accès aux fonctions de lectures musicale limitée en bluetooth
    • Je ne sais pas si cela est le cas pour toutes les voitures – mon ancienne n’ayant pas bénéficier de bluetooth – mais les fonctions limitées en mode bluetooth sont parfois agaçantes. L’accès aux morceaux et playlists sur vos applications de streaming préférées, vous pouvez oublier. Une intégration CarPlay d’Apple aurait été la bienvenue il faut le reconnaître.
  14. Info trafic peu performant
    • Je ne parle pas d’expérience personnelle ici mais les retours sont très mitigés sur les performances de l’info-trafic en temps réel et spécialement en comparaisons des différents services qui existent aujourd’hui de type Waze et compagnie. Je vous laisserai commenter cette partie si vous pensez en majorité que le service fonctionne à merveille et corrigerai en fonction.
  15. Ouvertures des portes arrières
    • Ce point pourrait à la fois être sur une liste d’aspects négatifs et d’aspects positifs. Je l’ai ajouté à cette liste car il est vrai que dans certaines situations, les portes arrières dites antagonistes ne font pas de miracles. Nous pensons surtout dans les parking avec des places serrées mais également si vous avez des enfants à lâcher dans la rue. Vous devrez sortir pour leur ouvrir la porte (ou au moins enlever votre ceinture, entre-ouvrir votre portière avant et laisser les rejetons faire le reste avant que vous ne puissiez refermer votre portière et remettre votre ceinture.
  16. Taille du réservoir du REX (Prolongateur d’Autonomie)
    • Sujet mainte fois débattus par la communauté des « électro-mobiliciens ». On aimerai toujours aller plus loin avec son i3 et en faire la voiture idéale. A défaut d’autonomie électrique disponible il y a encore peu de temps de cela (et des infrastructures de recharge rapide peu présentes), le REX fût ajouté par BMW pour nous permettre d’aller plus loin, plus vite – mais en polluant en contre partie – et la limitation des 9 litres d’essences dans le réservoir a du mal à passer. Surtout quand vous savez que la raison est purement économique: les lois Californiennes n’autorisent pas la dénomination de voiture « verte » si celle-ci peuvent parcourir plus de kilomètres en carburant fossile qu’en électrique (ce qui a du sens). Du coup, BMW a appliqué cette règle pour l’ensemble des marchés et limité la taille du réservoir. C’est ainsi.
  17. L’application smartphone i Remote
    • Perfectible sur beaucoup de points, ce n’est pas la meilleure application du marché pour contrôler sa voiture électrique préférée: manque de personnalisation sur la charge de la voiture, sous-menus pas forcément évidents à appréhender, lenteur des envois des commandes à distance. Espérons de futures mises à jour intéressantes.
  18. L’option « Full » LED
    • Dans la catégorie « moquage de visage », je cite l’option Full LED qui ne vous permet en réalité que d’avoir un éclairage à LED pour les feux de croisements – en plus des feux de jour inclus dans le pack « iLife » – et non pour les feux de route qui restent, eux, de simples halogènes jaunâtres et peu efficace au regard de l’éclairage apportés par les feux de croisement. L’option vaut le coût car l’éclairage LED apporte un vrai confort la nuit mais ils auraient pu aller jusqu’au bout de la démarche.
  19. Les essuies glaces
    • Oui, celle-ci est un chipotage mais je trouve ces derniers trop lents en mode automatique, même à vitesse aléatoire maximum. De plus, il faut pousser un bouton pour les mettre en route: pas très premium même si on peut comprendre une fois encore les économies d’énergie réalisées, aussi minimes soient-elles.
  20. L’insonorisation
    • Alors je vous rassure tout de suite: cette voiture reste très silencieuse jusqu’à environ 80 km/h. Ensuite, ce sont d’abord les bruits de roulements qui se feront sentir jusquà 100 km/h, puis au delà, ce seront les bruits d’air. On peut remercier le fait que ce soit une voiture électrique mais les matières, leur finesse, la recherche de perte de poids ne font pas de l’i3 la voiture électrique la plus silencieuse – en tant que passager – face à d’autres électriques plus fournies mais forcément plus lourdes et moins efficientes. Néanmoins, un vrai petit point noir: le bruit d’eau lorsque la route est mouillée et qui parvient à l’oreille gauche du conducteur et droite pour le passager. Un peu comme si la portière était mal fermée. Un ajustement très certainement facile à obtenir. Attention: je ne parle que pour la 60 Ah, n’ayant pu tester moi-même la 94 Ah pour le moment.

« Mauvaise fois ! Bouh ! » Pourquoi autant d’arguments parfois très limites ? Et bien simplement pour refléter ici ce que l’on retrouve sur de nombreux sites web spécialisés ou non, dans les forums, les réseaux sociaux; en bref un peu partout et très souvent par des gens qui ne l’ont jamais essayée ou sont simplement aigri de ne pouvoir l’acquérir. Alors bien sûr, la plupart de ces arguments, comme je le disais en introduction, sont bien réels et complètement justifiés mais je ne pourrai jamais vous laisser sur une note aussi négative car ce n’est tout simplement pas le sentiment qui me vient à l’esprit lorsque je prends le volant de ce concept car roulant tous les jours.

En deux mots comme en cent: essayez-la ! Vous comprendrez la passion qui l’entoure et pourquoi tous les points cités plus haut s’évanouissent si rapidement lorsque vous êtes à son bord. Et si vous ne pouvez pas vous offrir cette merveille, et bien rassurez-vous: l’avenir nous réservera bien des surprises dans le monde de l’automobile électrique et je suis certain que des voitures plus abordables et certainement tout aussi enthousiasmantes seront disponibles. Nous, propriétaires d’i3 mais de voitures électriques sans sa globalité, avons simplement de la chance de pouvoir jouer les précurseurs d’un bouleversement industriel majeur dans le secteur automobile.

Sur ces derniers mots, je suis certain que vous aurez quelques critiques supplémentaires à formuler à l’encontre de notre belle i3, que vous soyez heureux propriétaires ou non et je vous encourage donc à le faire via les commentaires, comme d’habitude.

A très bientôt !

Brice

Entrez votre adresse mail pour suivre ce blog et être notifié par email des nouvelles publications.