Honte ! Oui, c’est bien un sentiment de honte et de désarroi que je viens de subir. On m’a forcé la main ! Obligé à polluer notre espace par le gaz et le brouhaha. Voilà ce qu’ont pensés les gens de ma BMW i3 aujourd’hui – enfin, hier – lors du lancement automatique de l’entretien du Prolongateur d’Autonomie: une sorte d’ i3 défectueuse qui bat de l’aile.

Trêves de dramatisation, vous l’aurez bien compris: j’ai connu pour la première fois un entretient automatique du REX. Un message est venu m’avertir gentiment que le cycle d’entretient, suite à une période prolongée de non utilisation de ce dernier, allait démarrer et ce pour une période de 20 minutes. Mais voilà, le cycle d’entretient ne démarre que sous certaines conditions, et la plus importante étant la suivante: il faut que votre batterie soit passée sous la barre des 75 % d’énergie restante, ou qu’elle soit également supérieure à 5 %.

entretient-du-rex-bmw-i3-mabmwi3-01

Ayant fait le plein d’électrons la veille, le cycle n’a donc pas pu démarrer immédiatement et je me suis dit que j’allais pouvoir tranquillement effectuer mon trajet sans que celui-ci ne démarre. Mais ce fût sans compter sur trois facteurs déterminants qui causèrent l’erreur dans mon équation:

  1. Le froid
  2. La climatisation… ou plutôt le chauffage.
  3. Ma conduite au style « énergique »

Ces trois facteurs ont une fâcheuse tendance en ce moment à faire cruellement baisser mon autonomie et la capacité de ma batterie n’est clairement plus celle des beaux jours d’été. Du coup, je vous laisse voir le cliché suivant:

entretient-du-rex-bmw-i3-mabmwi3-03

Malgré l’afficheur trompeur qui devine mon autonomie en terme de kilomètres possibles à parcourir et ceux parcouru, ma batterie est en réalité passée sous la barre des 75% et je me suis donc retrouvé en  ville avec une i3 qui soudainement ne faisait plus bien rêver et m’a brutalement ramené non seulement sur Terre mais surtout dans notre présent, mer de la réalité. J’ai eut droit à quelques regards interloqués lorsque j’ai dû ralentir à 5 km/h pour descendre dans le parking souterrain de mon entreprise, et j’avais espéré – quel naïf je suis – que le REX allait se comporter avec son start & stop habituel; mais non. Rutilant comme une tondeuse à gazon prête à en découdre avec mère nature, c’est jusqu’à l’arrêt complet du véhicule que j’eut le droit à ce concerto métallique en pollution majeure.

Remis de mes émotions après un entracte de quelques heures à travailler (non, je ne fais pas que me balader en voiture toute la journée !), j’ai ensuite repris le volant pour rentrer chez moi. Un message joyeux apparaît alors à nouveau sur l’écran multimédia car, et oui, c’est une autre condition, je n’avais pas terminé le cycle complètement. Dix minutes de bonheur symphonique restant à être jouées, je faisais profil bas.

entretient-du-rex-bmw-i3-mabmwi3-04

entretient-du-rex-bmw-i3-mabmwi3-05

 La progression de l’entretient du Range Extender (REX) se contrôle minute après minute jusqu’à la fin de la représentation et c’est avec impatience que je regarde l’écran principal m’affichant dans combien de temps j’allais pouvoir redevenir éco-responsable, mais encore plus important, si j’allais pouvoir traverser mon village avec la – petite – réputation de la voiture la plus bizarrement silencieuse de tout le voisinage.

entretient-du-rex-bmw-i3-mabmwi3-06

Enfin ! Délivrance ! Le cycle est désormais terminé – juste avant l’entrée du bourg – et le frémissement dans l’habitacle s’amenuise peu à peu jusqu’à ce que la dernière note soit jouée. La salle applaudie… hum… non en fait personne ne me remarque plus car c’est une traversée de brouillard en silence que j’affronte à nouveau, en gardant à l’esprit que malgré ce cycle de pollution obligatoire, c’était plutôt bon signe que celui-ci se soit permit une petite trahison à l’esprit « i ». En effet, cela signifie que j’utilise de moins en moins ce REX et que je me prépare au passage 100% électrique.

entretient-du-rex-bmw-i3-mabmwi3-07

Brice

Entrez votre adresse mail pour suivre ce blog et être notifié par email des nouvelles publications.

Publicités