Les weekend en BMW i3 défilent mais ne se ressemblent pas. Avec les beaux jours qui s’annoncent et un soleil plus présent en soirée, une petite virée s’imposait afin de respirer un bon bol d’air frais et de se sortir le travail de la tête. Et quoi de plus approprié qu’une petite promenade autour d’un bunker de la seconde guerre mondiale pour retrouver une zenitude bien méritée ! Romantisme en veux-tu, en voilà pas…

Dimanche dernier, ce trajet m’aura permis d’apprécier l’augmentation de l’autonomie sur mon véhicule électrique car c’est bel et bien environ 30 % de gagné par rapport aux dernières semaines de conduite et cela me redonne un peu de baume au cœur. Je retrouve ainsi mon autonomie habituelle – celle de mon achat en Juin de l’année dernière – et il est l’heure de voir si le trajet prévu me permettra de rouler 100% électrique à l’allé comme au retour. Petit trajet (ça faisait longtemps) et voyage dans le temps.

CDC: Batterie 22 kWh (60 Ah) – Mode Confort – Temp. Extérieure 14° – Climatisation Désactivée – Bluetooth et HK activés – Vit. Moy. 70 km/h environ (routes de campagne/ville sur 10 km puis autoroute Suisse à 120 km/h) – 2 passagers

Googlemap

52 kilomètres très précisément pour l’aller et autant pour le retour (49 indiqué sur Google map car j’avais mis la ville d’à côté – Gland); ce seront donc 104 kilomètres – sur le papier – que nous devront parcourir dans le pays helvétique sans polluer les alentours. Et avec l’hivers qui n’est pas loin derrière nous, et une estimation d’environ 100 km d’autonomie par températures glaciales, cela aurait pu être un mini challenge. Pour rappel et pour les nouveaux lecteurs qui sont peut être de récents propriétaires d’une BMW i3 flambant neuve, rappelez-vous que je n’ai qu’une batterie de 22 kWh, et non de 33 kWh comme la votre. Réjouissez-vous, car vous pouvez aller plus loin encore sans recharger et sans polluer !

Petit check-up de départ, ma-bmw-i3-s-en-va-en-guerre-mabmwi3-1la recharge s’est terminée durant la nuit, dans le garage, via mon installation simplifiée puisque je continue de ne me servir exclusivement que du CRO (câble de recharge « occasionnel »).
La voiture est prête, brillante, sa bouille toujours aussi sympathique (comment ça « moche » ?!!) et prête à dévorer le bitume en toute quiétude.

ma-bmw-i3-s-en-va-en-guerre-mabmwi3-3ma-bmw-i3-s-en-va-en-guerre-mabmwi3-4

Le départ est imminent et un rapide coup d’œil sur l’ordinateur de bord va me donner une petite idée – relativement pessimiste de prime à bord – du nombre de kilomètres que je pourrai ainsi parcourir en électrique; le REX étant lui quasiment plein, pas de risque de panne sèche, quoi qu’il arrive…

Les kilomètres de départ s’enchaînent et l’ordinateur devient de plus en plus généreux, adaptant l’estimation en fonction de ma vitesse, du dénivelé, et des facteurs de conduite en temps réel. Les photos suivantes vous montrerons l’évolution de l’estimation dans le sens positif:

La petite virée continue et je me réjouis lors d’un arrêt (oui, il paraît que les feux rouges sont fait pour ça) de cet intérieur Lodge… je ne m’en lasserai jamais, vraiment. Pas de mal à se faire plaisir de temps en temps et s’auto-congratuler d’avoir fait le bon choix ne fait de mal à personne.

ma-bmw-i3-s-en-va-en-guerre-mabmwi3-7

La ville est désormais derrière nous et nous continuons cette fois-ci en direction de notre destination finale – le fameux bunker – en empruntant la voie rapide puis l’autoroute sur une petite quarantaine de kilomètres. Vitesse moyenne 100 km/h, avec de bonnes portions empruntées à plus de 120 km/h qui est la limite en Suisse sur autoroute. Pas de vent, pas de dénivelé, l’autonomie diminue forcément plus rapidement mais ne fond pas vraiment comme neige au soleil; je sens que mon i3 va réussir haut la main cette balade printanière !

Nous voilà arrivé ! Avec encore 65 % restant d’autonomie ma-bmw-i3-s-en-va-en-guerre-mabmwi3-42et 88 km estimés… on est large ! Garer sa voiture n’est pas un problème car le coin est plutôt calme. Pas de risque de rencontrer un coup de portière improvisé ou toute autre joie de la vie en société. Les premières photos sont prises; noir & blanc pour se mettre en situation d’époque… souvenez-vous, la seconde guerre mondiale, c’était il y a seulement un peu plus 70 ans…

 

ma-bmw-i3-s-en-va-en-guerre-mabmwi3-22ma-bmw-i3-s-en-va-en-guerre-mabmwi3-21

Il est grand temps d’entrer dans le vif du sujet, et c’est alors que nous nous dirigeons d’un pas nonchalant vers cet espace un peu particulier où golfeurs, joggeurs, familles, et curieux viennent se promener, que nous apercevons enfin ce fameux bunker et les « tobleronnes » qui entourent la région. Pour les curieux, cliquez-ici pour avoir un petit cours d’histoire en vidéo sur le sujet (3 minutes), cela vous donnera une idée du contexte et vous fera découvrir un peu d’histoire sur les environs de Genève et de Gland.

ma-bmw-i3-s-en-va-en-guerre-mabmwi3-23

La séance photo se poursuit, et je vais partager avec vous quelques-un des clichés pris ce jour-là, avec dans l’ordre: le bunker, suivis de ces fameux « toblerones » et autres caches de guerre, puis enfin une série de photo avec la star de ce blog: ma BMW i3 bien sûr !

 

Le temps étant un peu capricieux, difficile de prendre de vrais beaux clichés des environs sans un appareil photo de « pro »,et je ne pourrai malheureusement pas vous faire apprécier comme il se doit ces magnifiques paysages. Cependant, voici quelques clichés pris en vrac:

Le retour est désormais imminent et cette sortie rempli parfaitement son rôle: se changer les idées après une dure semaine de travail. Lors du retour, aucune surprise à attendre au niveau autonomie. La dépense en énergie fût un petit peu plus élevé du fait que nous habitons légèrement en hauteur (650 mètres environ), mais pas de quoi fatiguer cette chère i3 ! 


Résultat des courses: près d’un quart restant d’énergie dans les batteries, 0 émission de CO2 rejeté dans l’atmosphère, un déplacement en silence, et une découverte pas banale d’un lieu relativement méconnu pour les gens qui habitent la région. Que du bon !

J‘espère que vous aurez également apprécié cette balade virtuelle, et je vous dis à bientôt pour de nouvelles aventures !

Oh ! Avant de nous quitter, juste une petite surprise: des clichés « behind the blog » !

Brice

Entrez votre adresse mail pour suivre ce blog et être notifié par email des nouvelles publications.

Publicités