Bonjour à tous et à toutes !

J‘espère que vous avez fêtez pâques comme il se doit et que vous avez su éviter l’overdose de chocolat qui va généralement avec cette période de l’année. Et pour ceux qui ne fêtent pas pâques, et bien j’espère que vous avez pu bien profiter de ce long weekend… Il en faut plus des comme ça.

Aujourd’hui, je vais dédier cet article à deux associations de ma région; région élargie on dira. En effet, 305 jours depuis l’achat de ma BMW i3, et les occasions de participer à des événements électriques ne tarissent pas. J’ai donc eut la chance de pouvoir assister à la rencontre d’un duo de choc entre l’association de véhicules électriques Vega qui regroupe des utilisateurs passionnés de VE (véhicules électriques) au sens large – dans le Pays de Gex (Ain) – et la célèbre association Leaf Café France qui est spécialisée sur une marque de véhicule en particulier; vous l’aurez compris, il s’agit de la Nissan Leaf.

ma-bmw-i3-rencontre-leaf-cafe-france-vega-mabmwi3-1

Comme vous pouvez le voir sur l’image située ci-dessus, la rencontre aura donc lieu au restaurant nommé « l’écluse » sur le domaine de l’île Serre (Isère). 103 kilomètres à parcourir qui – je dois le reconnaître – ne me font absolument pas peur car même si j’ai prévu d’utiliser toute mon autonomie électrique entre l’allé et un bout du retour, le reste ce fera avec l’aide de notre dinosaure adoré: le (T-)REX.

Je prends donc le départ de bon matin, avec une très belle journée qui s’annonce: des températures estivales parfaites, pas besoin de climatisation, un parcours prévu sur routes nationale à l’allé et donc une autonomie maximum sur un trajet qui s’annonce des plus agréables. J’embarque un passager entre temps à 5 kilomètres de chez moi: Yannick. Membre de l’association Vega, il a laissé sa belle Zoé au garage pour pouvoir profiter d’une balade en i3… Je crois qu’il est définitivement conquis !

ma-bmw-i3-rencontre-leaf-cafe-france-vega-mabmwi3-3

Sur notre chemin et environ 30 kilomètres plus loin, nous allonsma-bmw-i3-rencontre-leaf-cafe-france-vega-mabmwi3-2 rejoindre – à Seyssel précisément – Stéphane, fondateur de l’association Vega, et qui, partant un peu plus tôt de son plat pays, nous attendais sur une borne de recharge rapide où il avait connecté sa Nissan Leaf environ 30 minutes auparavant.

Cette borne de Seyssel, gérée par la Compagnie Nationale du Rhône (CNR) dispose de 4 emplacements pour charges rapide dotées d’une puissance de 50 kW chacune. Et pour donner quelques chiffres, la CNR c’est (données CNR):

  • 1 réseau de plus de 27 stations pour véhicules électriques le long du fleuve Rhône.
  • 30 km de distance entre chaque station, de la frontière suisse à la Méditerranée.
  • 3 standards de connecteurs pour recharger tout type de véhicule en charge rapide uniquement.
  • 80 % de la recharge en moins de 30 minutes.
  • 5 euros : prix forfaitaire (carte prépayée ou paiement CB).
  • 100 % durable : à chaque recharge, CNR injecte simultanément sur le réseau électrique la même quantité d’électricité produite à partir du fleuve.
  • 1 opérateur : Freshmile qui propose une large palette de moyens de paiement et une assistance téléphonique 7 jours sur 7 au 04 85 88 03 85.

ma-bmw-i3-rencontre-leaf-cafe-france-vega-mabmwi3-6

ma-bmw-i3-rencontre-leaf-cafe-france-vega-mabmwi3-5

L‘occasion pour moi de voir et surtout d’entendre ce qu’est une station de charge rapide. Et oui, n’ayant ni l’option de charge rapide sur ma bmw i3, ni le besoin de m’en servir, c’est tout de même avec grand intérêt que j’observe ces stations du futur (Pardon, du présent !). Je suis certain que beaucoup d’entre vous, et qui me lisez en ce moment même, avez déjà expérimenté ce type de recharge, avec plus ou moins de succès. N’hésitez-pas à me (nous) faire part de votre expérience dans la section commentaires de ce blog.

Les rencontres produisant d’autres rencontres, je fais connaissance sur place avec un couple super sympathique, « jeunes » acquéreurs d’une Mitsubishi i-Miev. Je n’avais pas encore eut l’occasion d’en croiser une de si près et ai été impressionné par l’engin. Très atypique sur la forme, la finition intérieure est plutôt sympas, et peut faire une parfaite petite voiture pour les trajets du quotidien.

ma-bmw-i3-rencontre-leaf-cafe-france-vega-mabmwi3-12

Malheureusement pour eux, le revendeur n’avait pas été très loquace et ne leur avait pas fourni la bonne carte pour pouvoir utiliser la borne de recharge. D’autre moyens de paiement sont heureusement disponibles; même si le tarif est un peu plus élevé lors d’un paiement à l’acte par carte bancaire. Et puis la chance était avec eux, ils avaient à leur disposition Stéphane (Vega) et d’autre comparses pour leur venir en aide.

Après cette interruption sur Seyssel tout à fait agréable, il était temps de nous remettre en route car nous avions encore un peu plus de 70 km à parcourir par les petites routes de campagne. Un autre membre de l’association Vega fera par ailleurs la route avec nous avec sa flamboyante Zoé tout neuve et ses batteries de 40 kWh – pas de soucis d’autonomie pour lui !

ma-bmw-i3-rencontre-leaf-cafe-france-vega-mabmwi3-14

Les kilomètres s’enchaînent doucement mais l’autonomie est au beau fixe. Descentes, vitesse douce et températures idéales sont l’ami de votre VE. Un peu plus de 25% dépensés sur 53 kilomètres parcouru… pas mal pour une BMW i3 équipée d’un pack de batterie de seulement 22 kWh. Mais l’aventure ne s’arrête pas là ! Décidant de profiter de ces beaux paysages et ayant été désigné « ouvreur » sur la seconde partie de notre trajet, je décida de m’arrêter un instant pour prendre quelques photos.

Et bien figurez-vous que même en pleine campagne, perdu entre deux vallées, on peut croiser des automobilistes avertis en matière de design automobile, électrique ou non. En effet, suivant notre arrêt, les uns derrière les autres, une voiture approchant au pas en en sens inverse s’arrêta quelques mètres derrière nous. Sur le coup, nous pensions tous avoir à faire à une personne du coin nous pensant en panne. Mais pas du tout ! Ce gentil « papy » (pardonnez-moi l’expression) travaillait en réalité dans le design industriel automobile et en a profité pour nous expliquer un peu ses fonctions antérieures mais également pour jeter un œil à nos voitures, et surtout sur l’i3 car il n’avait pas eut l’occasion d’en croiser jusqu’alors. Je veux bien le croire…

Nous repartons en direction de notre point de rendez-vous, et arrivons sans encombre à l’île Serre où nous attendaient déjà quelques membres de l’association Leaf Café France.

Ce fût donc un aperçu de la seconde station CNR, identique en tout point à la première, qui m’eut été donné de voir en chair et en os. L’heure de la recharge sonna pour nos amis équipés de voitures 100 % électrique et disposant d’une charge rapide. Ce sera l’occasion pour moi d’approcher quelques véhicules supplémentaires dont une Tesla Modèle S. Première montée à bord et première impression: c’est spacieux, l’écran principal central est (trop) grand, et on se sent bas, très bas, comparé avec la BMW i3 et sa hauteur d’assise au format SUV. Un autre point également qui m’était passé sous les yeux plusieurs fois sur différents réseaux sociaux: c’est net et propre mais les matériaux et finitions ne sont en effet pas à la hauteur d’une berline à 100 000 euros. Lorsque la concurrence allemande va frapper, ça va faire mal; même s’il va falloir encore attendre deux ou trois ans avant que l’on puisse mettre la main sur le Mercedes EQ par exemple ou bien les futures électriques BMW.

En revanche, une Tesla Modèle S, ça accélère fort, très fort même. En réalité, de voir une masse de plus de deux tonnes se mouvoir aussi vite et sans bruit de moteur hurlant à la mort, c’est vraiment très impressionnant. (une vidéo arrivera un peu plus tard, le jour où Adobe Premier CC m’obéira de nouveau…)

L‘occasion de voir aussi une moto « Zero », un Kia soul EV, encore plus de Nissan Leaf et de Renault Zoé, avant de prendre un repas bien mérité.

Bon, je ne vous le cache pas: la star, l’unique et seule représentante de son espèce lors de cette rencontre, ce fût bien évidement ma BMW I3 ! Aussi rare sur les routes qu’un lion échappé de sa cage, elle ne laisse personne indifférent. Soit les gens adorent, soit ils détestent – sûrement parce qu’ils n’ont pas compris le concept… (Hé Ho, ça va, je plaisante !) – mais dans tous les cas, elle fait parler, réfléchir, interloque, et lance la discussion sur la mobilité électrique et c’est bien là le plus important.

ma-bmw-i3-rencontre-leaf-cafe-france-vega-mabmwi3-34

Après cette belle journée passée en très bonne compagnie, le retour a été un peu plus difficile que prévu à cause d’une voiture en feu dans un tunnel qui, en plus d’avoir bloqué toute une section d’autoroute et d’avoir créer un embouteillage monstre, nous aura forcé à refaire le plein dans le REX. Mais ce dernier m’aura permis de rester zen en m’évitant un nœud au cerveau pour être sûr de ne pas tomber en panne sèche. Résultat des courses: deux heures de plus au volant de mon bolide. Bon, j’aurai préféré passer deux heures à rouler avec, et non pas faire du stationnaire mais voyons le côté positif des choses…

Voilà, mon récit du jour est terminé et je tiens à remercier une nouvelle fois les deux associations Vega et Leaf Café France qui, au delà d’avoir été la source d’inspiration concernant la rédaction de cet article, m’auront permis d’aller à la rencontre de personnes qu’on n’a pas forcément l’occasion de croiser tous les jours, ainsi que d’avoir participé à quelques conversations enflammées sur l’avenir de la recharge et plus généralement sur l’électro-mobilité.

Encore merci à vous tous pour vos lectures et vos commentaires. N’hésitez pas à me (nous) faire part de votre expérience que ce soit en terme de recharges publique, de rencontres « électriques » ou tout autre question liée directement à cette formidable voiture, j’essaierai de répondre au plus vite et au plus juste !

À très bientôt !

Brice

Entrez votre adresse mail pour suivre ce blog et être notifié par email des nouvelles publications.

Publicités