Presque… Presque une année déjà que la BMW i3 est devenue ma voiture principale, mais nous y reviendrons lors de la date en question. Ce sera le 15 Juin prochain, soit dans 1 mois et une semaine précisément. Je me rends compte que dans le comptage des journées passées à son bord et relaté sur ce blog, j’ai dû me rater sur 3 ou 4 jours car on n’arrivera pas pile-poile sur 365 Jours , mais ce n’est pas le plus important. Il sera alors temps de faire un bilan complet pour cette année écoulée.

En attendant, je célèbre mes modestes 15.000 kilomètres de routes avalées en électrique, ou plus précisément 12000 en électrique et 3000 environ via le REX. Je pensais avoir atteint les 20.000 pour célébrer l’année complète mais sauf imprévu, j’aurai certainement atteint environ 17000 km. Bref, nous verrons cela plus tard !

IMG_5363

Anniversaire oblige, j’ai donc pris la pose à côté d’une minuscule bête vêtue de rouge que j’avais repéré quelques places plus loin de mon emplacement habituel au boulot. Place qui est d’ailleurs occupée dorénavant par une Tesla Model S; vous noterez l’ironie. Il n’empêche qu’à côté, j’ai l’impression de rouler en format camionnette mais il faut dire aussi qu’en volume de chargement, on sait qui gagne… (je ferai abstraction volontaire de parler de coefficient de pénétration dans l’air).

Alors que s’est-il passé entre le dernier anniversaire, celui des 10.000 km, et ces 15.000 km ? Et bien pas grand chose à vrai dire, et quelque part, c’est tant mieux. Pas de panne, pas de message d’erreur, une fiabilité à toute épreuve, un plaisir de conduite intacte et le train train habituel de ma vie de Haut-Savoyard. J’ai bien évidemment refait quelques allé-retours sur Grenoble pour rendre visite à la famille, j’ai continué ma vie de travailleur tous les jours (30 km par jour), et puis outre les trajets supermarché, boulangerie et autres tâches aussi barbante qu’un discours de politicien par les temps qui cours, j’ai pu emmener la bête sur différents sites aux alentours.

Derniers exemples en date:  Le Chateau de Ripaille

Sur les bords du lac Léman se trouve File_000une ancienne
forteresse, le Chateau de Ripaille. Celui-ci se trouve à environ 60 km de la maison, et donc un allé-retour de 120 km, avec une batterie 22 kWh, aucun problème, surtout qu’une moitié du trajet au total sera effectué via les nationales. Les températures fut clémentes pour la saison (environ 15 degrés), et l’autonomie de la voiture aux environ de 140 km (sans climatisation ce jour là) nous auras permis une sortie sans pollution.

Je vous laisse admirer quelques photos (je ne vous raconte pas la frustration quand le temps est nuageux et lumineux, pour prendre de belles photos accrochez-vous. Nous avions le Pentax (bridge) et c’est finalement mon iPhone qui s’en sera le mieux sorti. Mais cela va changer car le Canon 80D vient d’arriver à la maison, et je compte bien le mettre à profit pour ce blog !)

Autre déplacement ces derniers temps, un trajet sur Lausanne pour allé assister à un concert de métal (y’a pas que Justin Bieber dans la vie…):

Alors oui, ça se complique un peu niveau pollution pour notre File_000(1)22 kWh et le REX va nous servir. Par contre, l’autoroute Suisse étant limitée à 120 km/h, c’est sans soucis qu’un trajet vers 110 – 115 km/h se fait, et le REX fait parfaitement son travail à cette vitesse. J’aurai donc enclenché mon REX dès le passage à 75% d’autonomie restante, sur autoroute, puis roulé tout en électrique en arrivant vers Lausanne. Même chose sur le retour à une différence prêt: dès que j’ai su combien de kilomètres j’allais pouvoir faire en vidant presque la batterie complètement, j’ai coupé le REX pour polluer le moins possible. Je suis finalement rentré avec 7% de batterie disponible, soit juste avant le forçage du REX par le système automatique de l’i3 qui a pour seul but de vous éviter une « panne sèche » à tout prix.

Pour information, et surtout pour ceux liraient ces lignes et envisageraient l’achat d’une nouvelle BMW i3, notez que l’autonomie de la nouvelle version (33 kWh / 94Ah) m’aurait permis de faire ce trajet aller-retour sans recharger, ou utiliser le Prolongateur d’Autonomie (Range Extender – REX). Une bonne nouvelle donc.

J‘allais oublier que l’inévitable changement de pneus hivers vers pneus été a été effectué mi-mars, comme au changement précédent, à part effectuer une réinitialisation des capteurs via le système multimédia, pas de soucis à déclarer et bien content de retrouver mes 175 de large à l’arrière. Amusant qu’on arrive à s’habituer autant à cette fine largeur de pneus et qu’on note tout de suite la différence de style avec les 155.

Et bien finalement, la vie est un long fleuve tranquil en BMW i3. Pas forcément pour tout le monde car je lis beaucoup de retours un peu partout, et certains rencontrent des petits problèmes ici et là (volet de remplissage du REX qui ne s’ouvre pas, premières versions REX qui souffrent d’un défaut – pris en charge par BMW car problème connu – ce qui allume le témoin « drivetrain error », etc… plutôt des « petits » problèmes dans l’ensemble mais cela reste, à mon sens, dans la bonne moyenne étant donné le pari un peu fou que BMW a osé en produisant cet engin.

Brice

Entrez votre adresse mail pour suivre ce blog et être notifié par email des nouvelles publications.