C’est un coup dur qui s’abat sur la petite – mais très active – communauté des propriétaires de BMW i3. En effet, le programme d’échange du pack de batteries pour bénéficier d’un gain d’autonomie a pris fin au 31 mai dernier (2017). La consigne a été donnée par la maison mère en Allemagne, BMW AG.

BMW-i3-Battery-pack

Tous les programmes Européens concernant cette upgrade ont été stoppés. Ce programme, pour rappel, permettait aux propriétaires de BMW i3 60 Ah BEV (le programme excluait les voitures équipées du prolongateur d’autonomie – ou REX) d’échanger leur pack de batterie 60 Ah (22 kWh) contre rémunération et de passer au pack batterie 94 Ah (33 kWh). Le coût était élevé, environ 9000 euros – installation comprise, et d’après un représentant du support BMW I avec qui j’ai pu m’entretenir au téléphone la semaine dernière, le nombre de demande était apparemment trop faible pour que BMW puisse continuer la mise en place de ce programme d’échange, qui comme tout programme demande une certaine organisation et forcément entraîne un coût au constructeur bavarois.

Extrait de la confirmation écrite par le support BMW France:

Monsieur X,

Nous faisons suite à votre courrier électronique du 21 juin 2017 ainsi qu’à notre entretien téléphonique de ce jour et avons bien pris note de vos propos.

Concernant votre demande, nous vous confirmons qu’il n’est plus possible d’équiper une batterie 33kWh (cellules 94Ah) sur une BMW i3 BEV possédant une batterie 22kWh (cellules 60Ah)

Nous vous prions d’agréer, Monsieur, l’expression de nos salutations distinguées.
Centre Interaction Clients BMW France 
CS 60025
67013 Strasbourg

Cette décision, au delà de l’aspect financier, n’est pas une très bonne nouvelle pour le secteur automobile électrique dans son entier car avoir un acteur de poids qui permettait un tel changement sur un véhicule particulier aurait pu en inciter d’autre à faire de même. Nous nous retrouvons donc dans une démarche purement mercantile et qui balaie l’esprit « i » d’un revers de manche en ce qui concernait la préoccupation écologique du cycle de vie des véhicules mis sur le marché. En effet, même si l’offre actuelle n’avait que peu de sens face à un coût démesuré  et vis à vis du gain obtenu en terme de kilométrage supplémentaire, la nouvelle de cette possibilité à la sortie du modèle 94 Ah avait été accueillie avec grand enthousiasme dans le milieu où BMW se posait alors en précurseur dans le secteur automobile. Il était ainsi devenu rassurant pour un nouveau propriétaire ayant payé plein tarif la petite citadine eco-friendly de luxe que non seulement il pourrait changer son pack de batterie (ce qui est toujours le cas avec un pack de puissance équivalente) et qu’en plus il aurait pu se remettre à jour en terme d’autonomie. Tous les propriétaires, ceux de la première heure, mais aussi ceux ayant achetés récemment, et qui pensaient pouvoir faire cette démarche un jour voient leurs espérances transformées en poussière.

BMW-i3-voiture-electrique

Il est surtout dommage que l’excuse officielle de BMW viendrait apparemment du fait que les demandes des clients pour cette mise à jour aient été trop faibles car il est évident que cette offre serait devenue de plus en plus populaire avec le temps qui passe. En effet, la voiture étant encore jeune, nous n’avons pas encore pu observer de cas où l’autonomie de la batterie ait chuté de plus de 5% malgré plus de 100 000 km parcourus au compteur. Les demandes allaient donc clairement augmenter d’ici seulement 5 à 10 ans, lorsque le coût supposé du pack aurait diminué – c’est du moins le scénario que la communauté avait en tête – et que le rapport coût / gain passait clairement la ligne positive. Et si les actuels propriétaires de BMW i3 60 Ah ne s’étaient pas encore beaucoup manifestés, au delà du coût, c’était surtout parce qu’ils avaient achetés au départ une voiture qui leur procurait assez d’autonomie dans leur vie de tous les jours. La question du changement ne se posant alors que lors d’une perte d’autonomie suffisante qui ne leur aurait plus permis d’utiliser leur véhicule comme initialement prévu. Le gain obtenu lors de ce retrofit aurait alors été un joli coup de pouce supplémentaire.

Cependant, depuis le départ de ce programme d’échange, nous avions pu sentir que BMW y allait un peu à reculons car tous les pays où la BMW i3 est commercialisée n’étaient pas concernés par cette offre de retrofit, en commençant par les États-unis*, le Canada, ou encore le Royaume-Unis. Manque de volonté ? Bêta-testeurs en Europe ? Nous n’en saurons pas plus sur ces différences de traitement qui avaient marqués le départ du programme, mais quoi qu’il en soit, sauf revirement de la part de BMW, cette possibilité fait désormais parti du passé. Un pas en arrière mal venu dans le secteur où tous les regards sont tournés en ce moment.

*Erratum (27-06-2017): Un programme de retrofit a été mis en place aux USA très récemment sous forme de test limité mais qui pourrait continuer dans le temps.

Alors, est-ce que BMW a lancé son programme trop trop ? Quelle serait la vrai raison de cet arrêt ? Et vous, aviez-vous songé un jour à profiter du programme d’échange ? Laissez un petit commentaire !

Brice

Entrez votre adresse mail pour suivre ce blog et être notifié par email des nouvelles publications.

Publicités