Salut à tous !

J‘espère que vous allez bien et que vous profitez au quotidien de votre i3. Les températures commencent à baisser doucement et on commence à voir apparaître ici et là des gens qui se font des petites frayeurs en voyant leur autonomie baisser… Ne vous inquiétez pas, c’est normal, et si vous avez lu mon blog consciencieusement, vous savez qu’il existe des méthodes pour éviter le pire. Je ne manquerai pas de revenir sur le thème du froid dans les semaines à venir pour vous rafraîchir un peu la mémoire, vous pouvez comptez sur moi !

En attendant l’hivers, et bien d’autres articles à venir d’ici là, je vous propose un « petit » récit qui m’a été gentiment offert par Philippe, un autre lecteur fidèle qui nous vient de Belgique (comme Pierre et son superbe récit « vacances d’été en i3 »  que je vous avait proposé en cinq parties).

Cette fois-ci, il s’agit d’un retour utilisateur lors d’une première expérience « moyenne » distance, mais avec une petite subtilité, celle d’avoir effectué cette aventure dès le premier jour, juste après la réception du véhicule ! La différence avec le long trajet de Pierre, c’est que cette fois-ci, Philippe possède le REX, et vous le verrez, ça facilite parfois bien la vie.

Je remercie donc chaudement Philippe pour ce récit et les quelques photos prises pour l’occasion afin de nous faire partager une vie d’électronaute à la sauce BMW i3.

J‘espère que vous saurez apprécier cette petite aventure, et je suis certain qu’elle vous rappellera quelques souvenirs…

Bonjour à tous,

Nouveau propriétaire d’une i3 d’occasion (94Ah, REX, Fluid Black, intérieur Suite), je me suis dit que le récit de mon premier trajet me permettrait de ‘rembourser’ Brice pour la mine incroyable d’information qu’il fourni via son blog.

J’ai reçu la voiture le mardi après-midi, mais je devais pour raison professionnelle me rendre à Düsseldorf (depuis mon domicile dans le Brabant Wallon, en Belgique) le lendemain matin, soit un trajet un rien au dessus de 200 Km !

L’occasion dès le premier jour de voir ce que la voiture peut faire sur un long trajet. Naïveté, inconscience, à vous de voir.

Première arrivée à la maison, je mets la voiture en charge sur une prise normale. Surprise ! La voiture me donne un temps de charge de 3h30, absolument impossible !

Bon, elle a été complètement remise à zéro par le concessionnaire, il lui faut peut-être un temps pour calculer une valeur correcte. On verra dans une demi-heure, cela permettra aussi de vérifier que rien ne chauffe au niveau prise, câble, etc.

Une demi-heure plus tard, temps de charge 3h05, soit 25 minutes gagnée en une demi-heure, vraiment, vraiment étrange. La bonne nouvelle est que rien ne chauffe. Petit détour par le mode d’emploi pour vérifier cette histoire de charge…

Ah, la voiture indique l’heure de fin de charge, donc ce n’est pas un temps de charge de 3h05, mais recharge finie à 3h05 du matin, soit dans 7 heures, cela paraît beaucoup plus logique pour une charge à 10 ampères, mais j’ai pas l’air malin.

Je garderai cette histoire pour moi 🙂 (NdlR: Perdu, Philippe ! 😉 )

Je fais le trajet jusqu’à l’aéroport de Düsseldorf plusieurs fois par mois et je ne peux pas me permettre de rater l’avion, donc avec ma voiture précédente, j’avais l’habitude de rouler à l’aller à 100 Km/h, et de partir une demi-heure trop tôt pour me garder une marge en cas d’embouteillage, accident, etc.

Mon plan avec l’i3 est de faire de même, mais de plutôt faire une demi-heure de charge rapide à proximité de l’aéroport, plutôt que d’attendre dans celui-ci.

Je cherche un chargeur rapide (ccs-map.eu) et mon choix se pose sur l’Aldi de Meerbusch.

Cela fait une distance de 177 Km, un peu plus que je ne voudrais mais les chargeurs précédents sont franchement hors route et le REX sera là au besoin. Autre avantage, la charge est gratuite, donc pas de problème avec la carte qui fonctionne pas, appel au service technique de l’opérateur, etc… , ce qui semble courant sur les forums. Ça, c’est la théorie.

Le lendemain matin, voyons la pratique ! Un coup d’œil sur l’autonomie et l’afficheur me donne 129 Km de Rex et 208 Km de batterie. Si c’était vrai ce serait super.

Je commence par 25-30 Km de petites routes, donc je sélectionne ‘EcoPro+’, aucune chance de dépasser 90 Km/h et je ne suis pas pressé

J’arrive à l’autoroute et enclenche le régulateur de vitesse, 100 Km/h et ‘EcoPro’. Aucun problème, sauf que 1/4 d’heure plus tard, la voiture se plaint que l’autonomie est insuffisante, en rouge SVP !

Je savais qu’on pouvait pas faire confiance à ces chiffres, 300 Km théorique et 180 Km à 100 Km/h en été n’est pas possible, grrr. Je commence à me poser des questions sur la pertinence de mon achat.

Une étude plus approfondie de l’écran me donne qu’en fait, la voiture pense ne pas y arriver en mode ‘Comfort’, mais en mode ‘EcoPro’ cela passe. Bon, on continue, de toute façon, le REX est là au besoin.

Une demi-heure plus tard, l’alarme est passé à l’orange, on va y arriver mais sans vraiment de marge.

Encore une demi-heure, et l’alarme disparaît ; en fait, on va y arriver à l’aise. Ma confiance dans la voiture et dans mon achat remonte.

À l’arrivée au point de charge, il me reste plus de 30 Km d’autonomie ! Vraiment pas de quoi stresser !

176 Km fait à 13.7 KWH/100 Km, sans connaître la voiture, je suis content.

En fait, il me reste à peine 15 Km jusqu’à l’aéroport. C’est plus court de 19 Km de descendre de l’autoroute et de prendre la nationale que de continuer sur l’autoroute. Ni Google Map, ni Waze, ni le GPS de mon ancienne voiture ne me l’avais jamais indiqué même en sélectionnant l’option ‘économe en carburant’ plutôt que rapide. Pas encore au point à 100 % les programmes de navigation…

Enfantin de mettre la voiture en charge: on connecte et c’est parti. J’en profite pour aller faire quelques courses dans le magasin. Après tout, même si c’est pas indiqué, il est implicite que la charge est gratuite, c’est pour leurs clients !

Dès le départ j’aurais pu décider de faire le trajet complet quitte à utiliser le REX, mais je veux pas laisser la voiture batterie vide pendant 3 jours si c’est pas absolument nécessaire ! (NdlR: Il n’est en effet pas recommandé de laisser sa batterie à moins de 10% de charge pendant plusieurs jours)

Je profite de l’attente pour travailler un peu et absorbé, j’oublie le temps et fini par recharger 55 minutes plutôt que 30.

i3_DUS1_05

Quelques minutes plus tard, je suis parqué à l’aéroport.

Un coup d’œil à l’autonomie me complique légèrement la vie.

Si la distance du retour est normalement de 202 Km par l’autoroute, il est possible de ‘couper’ le coin par une nationale et dès lors de n’avoir que 184 Km.

Je dois donc choisir entre rouler comme j’en ai l’habitude au retour, c’est-à-dire en profitant des autoroutes allemandes – si vous voyez ce que je veux dire – et aux limites de vitesse aux Pays-Bas et en Belgique, mais cela m’obligera à recharger quelque part. Ou alors, rouler tout doux et perdre 20 minutes (soit le temps de la recharge) et rentrer directement quitte à devoir utiliser le REX pour une vingtaine de kilomètres. Dilemme, dilemme…

Pour la prochaine fois, je continuerai dix kilomètres de plus, pour arriver chez le concessionnaire BMW qui possède paraît-il un chargeur 50 KW plutôt que le 20 KW de chez Aldi et donc le même temps de charge devrait me donner les 20 Km de plus pour que la question ne se pose plus. Du moins pour l’été, il faudra revoir cela pour l’hiver où l’autonomie sera réduite.

Mais pour ce premier trajet, malgré mon manque d’expérience, je suis ravi.

Avec ma voiture précédente, ce trajet allait me demander 11 litres d’essence pour un prix de 15 Euros.

Ici, j’ai consommé ZERO litres, pour un prix au moins divisé par deux en utilisant de l’énergie verte. Je suis en électricité 100 % renouvelable à la maison et Aldi également; du moins si leur publicité est vraie  « Nachhaltiger laden für alles ! Sonnenenergie aus eigener Erzugung ». (NDLR – Google translate… : « Chargement durable pour tous ! A partir d’énergie durable produite par le soleil »)

La différence de temps est négligeable pour moi, attendre dans ma confortable i3 ou attendre sur un siège inconfortable (!) d’aéroport, le choix n’est pas cornélien.

D’accord, la grosse différence de prix est surtout le fait de la gratuité de la recharge, mais je suis convaincu que même en payant le prix, je serais quand même gagnant.

L’écrire me fait prendre la décision, le retour se fera aux vitesses ‘standard’ et avec une recharge payante aux Pays-Bas, cela ma permettra de calculer exactement le gain ou la perte éventuelle.

La suite dans trois jours !

—- (Ndlr: 3 jours plus tard…)

La voiture reste trois jours immobile et fait à peine 500 mètres avant de se retrouver sur l’autoroute. Quelle est la meilleure façon de traiter la batterie ?

N’ayant aucune expérience en la matière, je demande à la voiture de pré-conditionner la batterie et du coup l’intérieur par la même occasion.

Cela va me coûter en autonomie, puisqu’elle n’est pas connectée mais c’est peut-être mieux pour la batterie principale, de la mettre en température avant de l’utiliser assez fort.

Dans tous les cas, je vois pas comment cela pourrait lui nuire.

(NdlR: Le pré-conditionnement de la batterie impacte plus l’autonomie de la voiture qu’il n’a d’effet bénéfique sur la durée de vie de celle-ci. Mais si possible, le pré-conditionnement est toujours une bonne chose car il y aura un gain d’autonomie. En revanche, Philippe a fait une « erreur » ici car le pré-conditionnement de la batterie ne peut avoir lieu que si celle-ci est connectée (en plus d’avoir l’option sièges chauffants) Voir l’article dédié sur le pré-conditionnement). Les 14 km perdu d’autonomie (mentionnés par Philippe juste en dessous) sont donc uniquement liés à la climatisation qui s’est enclenchée 30 minutes avant l’heure de départ, et possiblement à l’Ordinateur de Bord qui fait plus une estimation qu’un calcul exacte. La seule perte mesurable se fait au pourcentage restant de batterie, les kilomètres étant plus indicatifs qu’autre chose.)

i3_DUS1_08

La batterie principale est supposée ne pas avoir d’auto-décharge en quelques jours, donc le pré-conditionnement et chauffage cabine m’ont coûté 14 kilomètres d’autonomie, alors qu’il fait pas encore froid (14°c). Pour l’hiver, il sera peut-être plus pertinent de rouler à la cool pendant les premiers kilomètres pour donner le temps au système de chauffer la batterie en roulant. Après tout, c’est ce que je faisais avec ma voiture fossile qui, elle, c’est certain n’apprécie pas les arrêts complets de longue durée suivi de régimes élevés tout de suite après…

J’ai encore plein de choses à apprendre.

Maintenant, même à cette température moyenne, quel plaisir de s’asseoir dans une voiture préchauffée !

Je démarre sur les autoroutes allemandes en direction d’un point de recharge à une centaine de kilomètres (Urmont au Pays-Bas). Après une demi-heure, houlà, les vitesses élevées coûtent très cher même en se basant sur l’autonomie en mode Comfort. Je lève le pied , et finalement je suis obligé de descendre à 90 km/h en ‘Ecopro+’ pour éviter de démarrer le Rex !

Les 134 km en mode ‘Comfort’ se sont transformés en difficilement 97 si on la pousse un peu. Son Cx, style boite à chaussure, ne doit pas aider. Dans tous les cas, pour faire de l’autoroute à 150 Km/h, il vaudrait mieux une bonne turbo-diesel, c’est évident. (NdlR: Ou une petite Tesla 100D, restons dans l’électrique ! :p)

J’arrive donc au point de recharge, un hôtel qui dispose d’une borne 50 KW, ainsi qu’une station ‘Super Charger’ Tesla, avec 5 % de batterie.

Mon badge NewMotion est accepté sans problème, et c’est parti pour une demi-heure de charge qui me fait passer de 5 à 80 %. Super, les chargeurs 50 KW !

i3_DUS1_11

Et c’est reparti à une vitesse normale pour les autoroutes néerlandaises et belges.

Le retour m’a donc pris 35 minutes de plus que d’habitude, mais ma consommation est tombée de 12 litres pour ce trajet retour à zéro !

Je remets la voiture en charge à la maison de façon à pouvoir comparer.

i3_DUS1_12

Le résultat du trajet complet :

Départ maison                    Batterie Pleine

Meerbusch                           Recharge de 16,80 KW

Urmond                                Recharge de 23,55 KW

Maison                                 Recharge de 29.22 KW

Soit 69,57 KW pour 380Km ou 18 KW/100 Km.

Veuillez noter qu’il s’agit des montants bruts et non de la consommation de la voiture, cela comprend les pertes de rendement due à la charge/décharge, le conditionnement de la batterie/chauffage cabine, etc.

Comparaison avec ma voiture précédente :

Energie :

24 litres d’essence comparé à 70 KW d’électricité. L’électricité a été produite à 100 % verte pour les recharges maison et chez Aldi, j’ignore pour la recharge à Urmont.

En Belgique, nous sommes toujours à plus de 50 % nucléarisé, donc le gain en CO² est énorme. Chacun aura son opinion, sur la problématique des déchets que cela engendre.

Confort :

L’i3 est plus confortable, plus souple, mieux équipée, etc que ma voiture précédente, elles est aussi plus chère….

Le pré-conditionnement est un net plus.

Prix :

Comparer n’est pas facile car les prix varient énormément. C’est d’ailleurs limite arnaque sur certain réseaux…..

Je n’ai pas encore la facture de ma recharge à Urmont et je n’ai pas payé la recharge à Meerbusch, donc difficile de se baser sur ce que j’ai réellement payé. La Belgique est plutôt chère pour l’électricité et je paie extra pour avoir de l’électricité verte, locale, etc.

Résultat, je paies 0.22 €/KWh. (NdlR: 0.13 centimes d’euros en France – hors abonnement – , en tarif Bleu EDF avec compteur 6 kWh en 2017)

Puisque c’est une BMW, prenons les chiffres de ChargeNow pour quelqu’un qui ne recharge pas souvent donc en contrat Flex. Leur site donne une prix de 7 cents/minute. Comme je n’ai pas encore d’expérience, je vais considérer la vitesse de charge que j’ai eu lors de ma première recharge.

16.80 KWh pour 55:22 minutes soit 55,366 x 7/16,80 = 23 c€/KWh.

Donc le trajet m’aurait coûté en payant la recharge chez les partenaires BMW, ce que j’ai l’intention de faire la prochaine fois : 70 KWh x 23 c€, soit juste au-dessus de 16 € !

À comparer à 24 litres d’essence à 1.41 €/l soit plus du double !

Une autre façon de comparer, ce prix correspond à 3 litres d’essence aux 100Km

Temps :

C’est le seul vrai inconvénient de la voiture (ainsi que le prix d’achat mais même en moteur fossile, BMW….).

L’aller m’a pris 55 minutes de plus, mais cela m’a permis de travailler pendant 30 minutes et de faire quelques courses. Il faut aussi remarquer que j’ai fait une recharge sur une borne 20 KW alors qu’il est possible de trouver des 43 ou 50, ce qui diminuerait le délai.

Le retour m’a pris 35/40 minutes de plus, 30 minutes de recharge et 5/10 minutes du à une vitesse plus faible en Allemagne. C’est probablement plus sur de rouler plus lentement et j’ai pas encore assez d’expérience pour comparer vitesse plus élevée donc recharge plus longue au même trajet à vitesse plus basse, et donc trajet plus long, mais recharge plus courte.

Écologiquement, la deuxième solution est assurément meilleure. Économiquement, cela dépend à combien on estime son temps et si l’attente peut être productive ou pas.

En résumé, après un premier trajet de presque 400 kilomètres d’autoroute, et alors que la voiture est sensée être une citadine, je suis très content. La voiture correspond à mes attentes, et les inconvénients en temps sont acceptables pour moi. A comparer aux inconvénients des voitures fossiles ; bruit, odeur, prix de l’essence, CO², …

J’espère ne pas avoir trop raconté de bêtises, et un grand merci encore à Brice pour son blog. (Ndlr: Merci à toi, Philippe ! Je me suis permis de commenter ici ou là les quelques petites – rares – imprécisions.)

Brice

Entrez votre adresse mail pour suivre ce blog et être notifié par email des nouvelles publications.

Publicités